Pleurésie: c'est quoi réellement ? Focus sur cette maladie !

Par définition, la pleurésie c'est l'inflammation de la membrane protectrice du poumon, dite plèvre. Normalement, la plèvre se constitue de deux feuillets. La première se trouve sur la partie interne de la cage thoracique et la seconde sur le poumon. Pendant les mouvements respiratoires, elles glissent l'une sur l'autre. En cas de pleurésie, l'espace entre ces deux feuillets est rempli de liquide.

Il se peut également que cette forme de pathologie entraîne le décollement de la plèvre. Cette maladie peut se présenter sous deux différentes formes. Il y a la forme sèche et la forme exsudative. La plupart du temps, cette seconde forme se suit d'un épanchement pleural. Les causes de la pleurésie sont alors diverses. Elle peut être due à la pneumonie bactérienne, à la tuberculose, au cancer bronchique, l'infarctus pulmonaire, à la tumeur de la plèvre, au lupus érythémateux et parfois à une infection virale.

Pleurésie

Pleurésie symptômes : à retenir

La manifestation de la pleurésie varie en fonction de sa forme. En cas de pleurésie sèche, les patients peuvent ressentir des douleurs thoraciques très tranchantes. Ils éprouvent aussi de grandes difficultés respiratoires et les douleurs sont accentuées pendant l'inspiration. Des toux irritantes peuvent aussi se manifester. En ce qui concerne la pleurésie exsudative, elle succède le plus souvent la pleurésie sèche.

Dans cette deuxième figure de cas, les patients ne ressentent plus aucune douleur particulière. Par contre, il faut être vigilant car un epanchement pleural peut survenir. Par conséquent, c'est possible de ressentir une sensation de contraction au niveau de la poitrine, des douleurs aux épaules, une détresse respiratoire, une prise de poids ainsi qu'une forte fièvre.

Comment traiter cette maladie ?

Il est avant toutes choses, important de déterminer la cause de la pleurésie et de mettre en priorité le traitement de celle-ci. Le traitement par antibiotique est requis en cas d'infection bactérienne. S'il s'agit d'une tuberculose, il faut prendre des antituberculeux. Sinon, il faut faire de la chimiothérapie en cas de cellules cancéreuses. Mais, dans tous les cas, il est nécessaire de vider le liquide présent dans la plèvre. Parfois même, il faut procéder urgemment à une ponction si le patient se trouve dans un état critique.